Historia

Prhistoire et Protohistoire

Palolithique

Jusqu' prsent, les restes les plus anciens de l'activit humaine dcouverts dans le Sobrarbe appartiennent au Palolithique Suprieur. Il s'agit de reprsentations d'art parital de caractre simple, sur la paroi argileuse de la grotte El Forcn , connues comme maccaroni, de quelques motifs gomtriques et d'un possible quin.

De cette mme priode date la corne de cerf taille par l'homme qui a t dcouverte dans la Cueva del Moro, Aisclo, dans le domaine territorial du bien Pyrnes-Mont Perdu et d'autres restes trouvs dans la rgion de Purtolas et Tella.

Msolithique

La transition du Palolithique au Nolithique s'appelle Epipalolithique ou Msolithique, et va de 15 000 10 000 av. J-C.

cette poque le climat se stabilise et les grandes glaces disparaissent, ce qui entrane l'arrive de grandes prairies, et donc l'apparition d'immenses troupeaux d'animaux. Il commence y avoir plus de groupes d'hommes et par consquent une plus grande pression cyngtique. La chasse commence se faire rare. La cueillette de fruits des bois continue tre une activit importante parmi les activits quotidiennes.

Nolithique

Vers 5 000 av. J-C., dans la Pninsule Ibrique on commence voir de nouvelles rgles de comportement agricole et d'levage propres la rvolution nolithique : diffrentes espces animales et vgtales sont utilises pour leur levage et leur consommation : c'est le dbut du monde et de la culture agropastorale. L'tre humain ne dpend plus autant des troupeaux d'animaux et c'est le dbut du processus de sdentarisation.

L'ge des Mtaux

Dans l'nolithique ou le Chalcolithique apparaissent dans notre milieu les premires cultures se consacrant une activit dj pleinement nolithique : le pastoralisme.
Vers le IV-III millnaire apr. J.C. des groupes semi-nomades de bergers exploitent les vastes espaces pyrnens. C'est le dbut de ce que l'on appelle la culture mgalithique, avec ses grands monuments de pierre, et qui ont t interprts comme des lieux d'enterrements -soit collectifs, soit individuels-, ou bien comme lieux de commmoration ou de limite.
Dans notre rgion nous pouvons admirer un tmoignage de trs grande importance : le dolmen de Poche de la Campa, Tella, o l'on a dcouvert un crne humain entier.
Situ dans un endroit d'une beaut extrme, ceux qui ont construit ce monument, voulaient peut-tre transmettre leurs contemporains et leurs descendants un message inscrit qui n'a toujours pas t dchiffr.

Dans la plaine, apparat la culture du vase campaniforme, ils interagissent certainement avec les groupes d'leveurs de la montagne. Il est possible que pendant cette priode le substrat indigne le plus ancien connu se soit tabli dans cette rgion pyrnenne.

En avanant dans l'ge des Mtaux, vers le Bronze Final - Fin du II millnaire av. J.C. de nouveaux peuples provenant du centre de l'Europe entrent dans la Pninsule travers les Pyrnes.
Sur le territoire du Bien Pyrnes-Mont Perdu se trouvent des gisements de l'ge du Bronze Tella et Purtolas.

Ces groupes apportent une nouvelle culture : celle des Campos de Urnas, caractrise par un nouveau type d'enterrement bas sur l'incinration : Agriculteurs. Ils tablissent de nouveaux villages diviss par une rue centrale, ils vnrent le soleil et les morts. Ils semblent appartenir aux peuples qui seront appels plus tard celtiques, provenant de la zone du Rhin.

Une nouvelle vague d'envahisseurs s'tablissent dans la Pninsule pendant l'ge du Fer, vers 600 av. J.C ; c'est la deuxime vague celte, provenant certainement de la Belgique actuelle.

Le territoire du Bien Pyrnes-Mont Perdu possde une abondante toponymie celtique hrite de ces villages, comme Broto , avec une racine celtique berg, montagne , entre autres.

Dans ce premier millnaire avant Jsus Christ, les rgles de vie continuent dans la rgion avec une activit presque exclusivement pastorale, tandis que se consolide la carte politique et culturelle que trouveront les romains leur arrive.

Grecs et phniciens


Au VIII sicle av. J.C. les grecs et les phniciens font acte de prsence pour la premire fois sur les ctes mditerranennes de la Pninsule Ibrique. Ce sont justement des auteurs grecs qui, en se basant sur quelques traditions et lgendes, vont donner le nom pour la postrit au Monts Pyrnens.