Historia

Les romains

Peuples prromains

l'arrive de Rome la Pninsule, le Haut Aragon abritait plusieurs peuples de diffrentes cultures et appartenances. Au Nord-Ouest se trouvent les iaccetani, peu ibriss et semble-t-il, d'origine aquitaine et vascone, et au Sud-Est, depuis Huesca jusqu' Lrida (Osca-Ilerda), les ilergetes, certainement le peuple le plus puissant de tous les peuples ibriss.

Cependant, pour la montagne centrale et orientale de notre province, les informations ne sont pas claires. Il est possible que le peuple qui y habitait s'appelait les Cerretanos, qui apparaissent plus tard Las Fuentes. Dans tous les cas ce peuple serait rest en marge des courants d'ibrisation prcdents et, en outre, il se serait dj impos ds le dbut la conqute romaine. L'arrive des romains

Dans le contexte de la II Guerre Punique le carthaginois Asdrubal recrute des hispanos, beaucoup d'entre eux des montagnes pyrnennes. Le gnral romain Cneo Cornelio Escipin dbarque Ampurias -colonie grecque de la Mditerrane- en l'an 218 av. J.C.

C'est le commencement de la conqute romaine d'Hispania, qui ne s'arrtera pas avant la rdemption et l'esclavage des derniers peuples domins : les Cantabres et les Astures, qui succomberont en l'an 19 av. J.C.

Dans les Pyrnes et le Nord-Est de la pninsule plusieurs campagnes de soumission sont ralises. La rgion est domine jusqu' l'an 180 av. J.C. aprs plusieurs alliances et trahisons par Rome sur certains peuples indignes.

Organisation politique et administrative du territoire

Dans la division pninsulaire faite par Rome notre territoire s'inscrit dans Hispania Citerior, plus tard dans la Province Tarraconaise, dans le Couvent juridique cesaraugustain.

Les sources des rivires Ara et Cinca sont circonscrites, dans la division interne infrieure des communes, au Territorium boletanum, c'est--dire la civitas dont la capitale administrative, conomique et militaire se trouve dans l'actuelle Boltaa.

Nous avons l'intuition que, bien que les hautes valles soient pleinement encadres dans l'administration romaine, la vie conomique et sociale ne diffrerait pas beaucoup des poques prcdentes, l'activit pastorale tant la principale ressource.

Dclin de la domination romaine

Vers la fin du II sicle av. J.C. l'Empire dcline progressivement. La vie se ruralise peu peu.

Les villes sont abandonnes et les grands potentats partent vivre la campagne, o l'on construit les villae, units d'exploitation agricoles et d'levage et centres d'une vie raffine sociale et religieuse.

Dans la montagne nous n'avons pas de trace de ces villas, ce qui est logique, car les communauts existantes seraient principalement pastorales, ce qui les rend peu sduisantes pour ces seigneurs.