AccueilContacterPlan du siteLiensRechercherAlbum photos
turismosobrarbe.comComarca de Sobrarbe

La Région

Municipalités et noyaux de population

Gistaín

Mairie
Tel. 974 506 074
Fax. 974 506 081
E-mail: pendiente

Site web de la vallée du la Fédération de Chistau: www.elvalledechistau.com

o Population: 158 habitants.
o Altitude: 1422 m. au-dessus du niveau de la mer.
o Nom des habitants: chistavino
o Jours fériés locaux: le 30 juin et le 20 août
o Monuments: Musée du Bois.

Niché dans la vallée du même nom, c'est un très beau village avec de belles vues. Les maisons sont sur le côté est du pic de Igüerre, vers la rivière Cinqueta. En 1982, les eaux des torrents ont emporté des champs et quelques maisons proches au centre urbain.

Le village est en terrasses sur la pente. Il a trois tours, dont deux sont blanches, la plus grande en maçonnerie avec des meurtrières au vent.

Son nom est d'origine pré-indoeuropéen. Dans le passé Gistaín s'appelé Chistau et Chistén. On y frappait des monnaies dans la période wisigothe. Gistaín, Plan, San Juan de Plan, Saravillo et Serveto formaient en 1295 la Bal de Chistau.

L'hameau de Hospital, aussi connu sous le nom de Venta de Hospitales, dépend aussi de la Mairie de Gistaín.

Dans la partie base du village vous trouverez une tour de caractère militaire, qui semble être celle de Tardán, commentée déjà au dix-septième siècle. Elle est isolée, carrée et son toit a quatre pentes. Elle mesure six mètres de chaque côté, elle a six étages de maçonnerie, avec de nombreuses meurtrières et de étroites fenêtres déprimées. Elle est du seizième ou du début du XVIIe siècle. À cette époque l'autre tour a aussi été construite, pas si élaborée, mais plus élevée.

Vous pouvez aussi voir des maisons de nobliaux du XVIe-XVIIe siècle, avec des moulures gothiques et des blasons en bas-relief, où l'on peut lire la date. L'une date de 1565 et l'autre de 1577. La troisième tour de l'église de San Vicente Ferrer est de style populaire du dix-huitième siècle, avec une tour partialement romane.

Avant on exploitait des mines de cobalt, dont le matériel s'emmenait en France.

Les traditions sont conservées fidèlement. Le costume Chistavino est préservé, et le folklore se représente avec des danses comme "La roscal" ou "La chigoleta." La langue de la zone se conserve aussi : le chistabín ou xistabín.

Les fêtes de Chistén, comme celles des autres villages de cette vallée, sont caractérisées par leurs propres célébrations, très différentes à celles des terres plus basses, mais grâce à l'isolement de la vallée, elles ont été maintenues jusqu'au présent.

San Joaquín est la fête "grande" et pour San Pedro on célèbre la fête du fromage frais. La fête de carnaval complète les fêtes, mais son calendrier a beaucoup d'autres célébrations.