Página principalContactarMapa de la webEnlacesBúsquedasGalería de fotos
turismosobrarbe.comComarca de Sobrarbe

Nature

Parc National d'Ordesa et Monte Perdido.

Les Gorges d'Escuaín

La Vallée d'Escuaín ou Gorges d'Escuaín est la plus petite vallée de toutes celles qui composent le Parc National et peut-être la moins visitée, mais la beauté de ses paysages est à admirer, en particulier les ravines ou les gorges.



De grandes prairies et des champs ont été ouverts aux dépens de l'ancienne forêt. Escuaín possède plusieurs richesses naturelles: un exceptionnel complexe de grottes et de gouffres, surtout dans la zone de Gurrundué, une vaste forêt mixte sur le versant nord du Castillo Mayor et une riche faune exceptionnelle, en particulier le gypaète barbu.

Pareil que le reste du Parc National, la zone de Tella et de Revilla est formée de roches calcaires du Crétacé, et par conséquent, il y a un grand nombre de grottes, gouffres et canyons.

La rivière Yaga, nourrie par d'innombrables ruisseaux et sources, traverse la vallée de Tella ou de Puértolas, modelant un complexe ravin plein de rochers et de végétation, paradis naturel où vit le gypaète barbu qui est facile à voir.



Au fond des Gorges se trouve la partie supérieure de la rivière, en formant une profonde brèche, une magnifique fracture calcaire. Son commencement est formé par plusieurs cirques suspendus, pleins de gouffres, où la végétation cède son terrain à un monde pierreux où l'eau se précipite par des ravins qui semblent être sculptés par un artiste ; ou elle se filtre au sous-sol en créant un monde souterrain de puits, de galeries, de puisards et de sources, avant de rejoindre, plus tard, le débit de la rivière Yaga.



Nous parlons d'un paradis karstique, où l'on dit qu'on y trouve autant de merveilles sous la terre qu'en dessus. Les spéléologues trouveront à Escuaín l'un de leurs sanctuaires, avec des systèmes de grottes qui sont parmi les plus importants au monde. Et pour ceux qui aiment les espaces ouverts, ici ils trouveront une vallée unique, traditionnellement humanisée, qui ne finira pas de les surprendre.