Página principalContactarMapa de la webEnlacesBúsquedasGalería de fotos
turismosobrarbe.comComarca de Sobrarbe

Nature

Géoparc Mondial UNESCO Sobrarbe-Pirineos.

Espace du Geoparc

ESPACE DU GEOPARC





Les archières et les meurtrières du Château, proche de la cité médiévale d’Aínsa, ne camouflent plus d’arcs à flèches ni de fusils. Tout l’ensemble architectural est aujourd’hui devenu un centre culturel et de loisirs. Cependant, la Tour sud-est conserve encore un peu de sa magie. Son rôle est désormais d’accueillir les visiteurs et de leur révéler certains secrets sur notre Parc géologique des Pyrénées, reconnu par l’UNESCO.

A l’intérieur de cette Tour, le temps s’écoule différemment. Les quatre étages de cet Espace du Géoparc contemplent 550 millions d’années. Si vous visitez cet espace dans l’état d’esprit adéquat, vous aurez la possibilité de remplir votre sac à dos de questions et de réponses, afin de mieux apprécier l’histoire de la Terre, gravée dans les roches de la contrée du Sobrarbe.

Salle 1 1er étage LE MONDE DES GEOPARCS



Un Géoparc est un territoire qui possède un patrimoine géologique doté de qualités scientifiques, didactiques et esthétiques exceptionnelles et qui développe une stratégie pour son développement régional durable. Le Réseau mondial des géoparcs est une association de territoires sous l’égide de l’UNESCO. Ces territoires partagent un même engagement pour la promotion et la protection du patrimoine rural (géologique, plus particulièrement) et culturel. Si l’on tient compte des Géoparcs appartenant au réseau européen, l’UNESCO a déjà
reconnu plus de 50 territoires à travers le monde.

Salle 2 2ème étage SOBRARBE Avant les pyrénées



Durant le Paléozoïque ou ère Primaire, le territoire de Sobrarbe se trouvait plus près du pôle Sud et, de manière générale, la position des continents était très différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Lorsque les continents formaient un supercontinent unique (Pangée), le territoire de Sobrarbe était occupé par le Massif hercynien, une chaîne de montagnes plus haute que les Pyrénées actuelles et qui a complètement disparu à la fin de cette période.

Associés aux roches paléozoïques, les gisements de fer, d’argent et de plomb du nord du Sobrarbe étaient déjà connus depuis la préhistoire.

Salle 3 3ème étage LES PYRÉNÉES ÉMERGENT DE LA MER



Avant le soulèvement des Pyrénées, la mer a envahi cette zone à plusieurs reprises et de grandes quantités de sédiments s’y sont accumulées, créant une alternance des milieux marins, de transition et continentaux. Tous ces milieux regorgent de vie et sont bien représentés au Sobrarbe. Les roches d’origine marine profonde, associées aux systèmes pétrolifères, sont d’une valeur didactique remarquable.

Salle 4 4ème étage L'ÂGE DE GLACE



Les Pyrénées ont connu différentes phases d’avancement et de recul des glaciers. Durant le dernier maximum glaciaire, il y a 60 000 ans, la température était inférieure de 6 ou 7 degrés par rapport à la température actuelle et les glaciers descendaient puissamment, et pour la dernière fois, les vallées des rivières Cinca, Cinqueta et Ara.

Visiter cet espace, à l’abri du stress quotidien, permet d’anticiper ce qui nous attend à la sortie. Nous découvrirons où se cachent les réponses à certaines des questions sur la
préhistoire des Pyrénées :

- Pourquoi le territoire de Sobrarbe se trouvait-il près du pôle Sud avant que les premières forêts ne recouvrent la Terre ?
- Où nageaient les requins, tortues et crocodiles de la mer Tertiaire ?
- Quand les premières montagnes des Pyrénées ont-elles émergé des océans ?
- Jusqu’où sont arrivées les langues des glaciers au Sobrarbe ?
- Comment vivaient les premiers habitants de Sobrarbe il y a plus de 10 000 ans ?

Si vous visitez cet espace dans l’état d’esprit adéquat, vous aurez la possibilité de remplir votre sac à dos de questions et de réponses, afin de mieux apprécier l’histoire de
la Terre, gravée dans les roches de la contrée du Sobrarbe.

Le Géoparc est un véritable régal pour les sens. Cela commence dès la sortie du château et se poursuit jusque dans les moindres recoins du Sobrarbe, tous plus spectaculaires les uns que les autres