ARTE RUPESTRE

Enclave:

Huerto Raso I et II

  • Ville :Lecina
  • Commune :Brcabo
  • Altitude :765 m
  • Protection :Bien dIntrt Culturel. patrimoine Mondial.
  • Squence culturelle :Nolithique
  • Donnes des fouilles:Vicente Baldellou 1986-7.

DECHARGES

LIENS

    Mapa

    Description


    Elles se trouvent sur la marge droite du Vero, prs de la confluence avec le ravin Basender, du ct de Huerto Raso, en amont de l'ensemble de Gallinero.

    Elles s'ouvrent sur la partie basse des falaises calcaires presque verticales.


    Il s'agit de deux petites grottes (Huerto Raso I et Huerto Raso II) contenant des peintures schmatiques, en couleur rouge.


    HUERTO RASO I

    Petite grotte de 8 mtres d'ouverture sur une profondeur de 6 m. Le plafond de la grotte est noirci par ce qui semble tre des algues cyanophyces et aussi, probablement par la fume d'anciens foyers.

    Les manifestations picturales se trouvent sur le mur droite de la cavit et se rduisent trois groupes ou sries de barres rouges (dcrites de droite gauche)

    -Premier groupe de barres :

    Groupe de trois barres verticales et parallles entre elles, d'une longueur dcroissante de droite gauche. La longueur de la barre la plus longue est de 6,4 cm. gauche de la barre la plus courte il existe des restes trs perdus qui pourraient correspondre une quatrime barre, aujourd'hui efface presque entirement.

    -Deuxime groupe de barres

    Srie de quatre barres verticales, lgrement inclines vers la gauche, parallles entre elles.

    Le pigment, trs estomp, prsente un ton identique celui des barres prcdentes et a subi une coulure considrable sur la partie infrieure des trois barres de droite, de faon qu'elles reprsentent une tache. La longueur maximale, y compris la tache est de 15,5 cm.

    -Troisime groupe de barres :

    Groupe de quatre barres verticales et parallles entre elles, lgrement plus larges que les prcdentes et en tons plus clairs et estompes galement, atteignant une longueur de 9 cm.

    HUERTO RASO II

    Petite grotte de 7 m d'ouverture sur 5 m de profondeur, contenant des peintures schmatiques en rouge, regroupes sur quatre panels situs de part et d'autre de l'entre.

    Situe soixante mtres environ du sol, elle est actuellement suspendue en pleine paroi calcaire.

    Secteur 1

    -Barres: Elles ont subi un effritement, il reste aujourd'hui deux lignes verticales fragmentaires et il y en a probablement une troisime entre celles-ci.

    Leur longueur maximale est de 11,1 cm.

    -Barre ou digitation de 7 cm de longueur.

    -Tache trs estompe de 5,9 cm de longueur.

    -Possible barre, trs dilue et mal conserve. Il semble que les deux parties qui ont subsist jusqu' nous configuraient un mme alignement, mais il se peut aussi que les deux tracs fussent indpendants. Leur couleur est trs semblable. La longueur de la barre infrieure est de 5,5cm.

    Secteur 2

    -Anthropomorphe peint en rouge avec les jambes courtes et le bras droit long, configur comme un prolongement du trac vertical du corps.

    La longueur de la barre infrieure est de 5,5 cm.

    -Tracs convergents formant une espce de fourche ou de flche, bien qu'il puisse s'agir des extrmits infrieures d'un anthropomorphe comme le prcdent, ayant perdu la partie suprieure du corps.

    -Ligne oblique : il pourrait s'agir d'une digitation, mesurant 9,3 cm de longueur

    -Tache

    -Restes trs perdus et indchiffrables.

    Secteur 3

    -Restes trs estomps, qui pourraient reprsenter deux barres dont le pigment subi une coulure

    Secteur 4

    -Barres : srie de trois barres verticales et parallles. Celle de gauche est presque efface. La longueur maximale est de 8,7 cm.

    HYPOTHESES LES PLUS PLAUSIBLES

    Les diffrents auteurs, tels que Baldellou et Utrillas, disent que, de mme qu' Chaves, il s'agirait d'un cas o les manifestations artistiques ne se trouvent pas dans le propre abri utilis comme habitation, mais juste proximit : ici justement en face de celui-ci.

    Des tudes postrieures confies Abad, Cuch, Domingo, Leo et Montes dans le gisement en face des abris contenant de l'art rupestre, ont permis de recueillir un plus grand nombre de matriel et nous parlent d'un niveau d'occupation correspondant au nolithique ancien.